SAUVAGE JEREMY

"Ostéopathie, la vie en mouvement"

L'ostéopathie pour les nourrissons.

Durant la grossesse et surtout pendant l'accouchement, le nourrisson subit des pressions exercées par les contractions utérines. Elles ont un effet positif et dynamisant sur le corps du bébé et normalement l'enfant récupère spontanément. Lorsque ce n'est pas le cas, l'intervention de l'ostéopathe est souhaitable.

Oui, mais pour quels motifs ?

Lorsque bébé :

- A des difficultés à téter ou avaler, difficultés liées à l'allaitement (dans ce cas ci, tardez pas, cela pourrait garantir un bon allaitement ou éviter une trop grande perte de poids..),

- Regarde toujours du même côté, tourne moins bien la tête d'un coté par rapport à l'autre coté (sa tête doit passer au dessus de son épaule. Si ce n'est pas le cas, la rotation n'est pas complète),

- Voit son crâne s'aplatir, se déformer (le crâne du bébé est soumis à beaucoup de force, de contrainte lors du passage dans le bassin voir même durant la grossesse par manque de place ou si sa tête reste toujours au même endroit) : dans certains cas, la déformation se "remet" toute seule. Mais après 6 mois cela devient difficile de la récupérer. Il est donc préférable de nous montrer sa petite tête vers ses 3-4 semaines afin de s'assurer que son petit crâne grandira sans contrainte,

- Pleure souvent et n'arrive pas à se calmer, a des problèmes de sommeil et est tout le temps agité (cela peut être du à un blocage dans le dos, dans les cervicales ou une surcharge émotionnelle),

- Se tient en forme de virgule, en torsion ou se jette régulièrement la tête en arrière (la position dans le ventre de maman et la manière dont s'est passé l'accouchement peut avoir une incidence sur ces postures de confort),

- Régurgite, présente des coliques, son ventre est tendu, difficultés à faire ses rots et/ou a souvent le hoquet (l'ostéopathie ne remplacera jamais une consultation pédiatrique. Si vous pensez que votre bébé à du reflux ou a de grosses constipations ou des maux de ventre important, il faut demander l'avis d'un pédiatre),

- Est né prématurément ou par césarienne,

- Est né à l'aide de forceps ou de ventouses, a eu le cordon autour du cou ou est resté coincé dans le bassin, 

- Malposition ou malformation intrautérine, 

- ...


Cette liste ne s'arrête pas là, mais en tout les cas, il est important de prendre en charge les plaintes de bébé et de lui amener du confort si ces plaintes sont présentes et l'empêche de grandir sereinement. Un bébé peut pleurer s'il a faim ou s'il est fatigué. Les coliques et le reflux sont par exemple des plaintes physiologique en dessous de 6 mois. Mais ce n'est pas pour ça que nous ne pouvons rien faire pour soulager ses douleurs, ses inconforts. La prise en charge doit se faire de manière pluridisciplinaire tout en tenant compte des avis de la sage-femme, de l'infirmière one et du pédiatre ainsi qu'avec tous les autres acteurs formés dans le domaine de l'enfance ! Un enfant n'est pas un adulte miniature !

Et mes plus grands enfants nous direz-vous ?

L'ostéopathie s'adresse aussi aux enfants ; elle leur sera utile lors de leur développement moteur et psychosocial. Il est conseillé aux parents d'y recourir lors de la découverte de différents troubles comme :

- Troubles de la statique (scoliose, lordoses, cyphoses), marche asymétrique, retard moteur,... ;

- Trouble du comportement ou de l'apprentissage (manque de concentration, ne tient jamais en place,...) ;

- Mais aussi tous ces petits maux à caractère répétitif tels que rhumes, otites, conjonctivites ;

- Sommeil perturbé ;

- ...


A nouveau, cette liste n'est pas définitive. Le plus important est de savoir qu'un enfant grandit vite, que ses os n'attendent pas ses muscles et ligaments pour grandir. Sa souplesse et sa mobilité est donc très importante afin de ne pas adopter des postures pathologiques. Un enfant joue, tombe, chute, se blesse... mais ce sont souvent des "bobos" qui passent vite. De temps en temps, il est normal qu'il ait besoin qu'on prenne soins de lui comme un adulte le ferait pour lui. Cependant, il faut aussi le laisser grandir ! Il faut donc s'assurer que sa croissance se passe bien sans pour autant venir à chaque chute. Le dialogue avec le médecin ou la personne qu'il suit pour d'autres troubles peut aussi se faire afin de savoir si l'ostéopathie n'aurait pas un effet positif sur votre enfant.